Chirurgie des paupières, blépharoplastie à Montpellier, Hérault

Chirurgie des paupières (blépharoplastie) à Montpellier

La blépharoplastie est une intervention chirurgicale destinée à améliorer l'aspect esthétique des paupières . Elle consiste à réséquer de façon précise un excès de graisse, de peau et de muscle des paupières. Cette chirurgie des paupières est en mesure d’améliorer des paupières lourdes ou gonflées, qui contribuent à “ vieillir ”votre visage et parfois gêner votre vision.

Cependant cette intervention ne corrige pas les rides de la patte d’oie et les cernes noirs visibles autour des yeux.

La chirurgie des paupières peut-être effectuée seule ou en association avec d’autres interventions de chirurgie esthétique comme le lifting ou un peeling.

Si vous envisagez une blépharoplastie, ces quelques lignes vous apportent certaines notions de base sur cette intervention, comment on la réalise et les résultats que l’on peut en attendre. Naturellement il n’est pas possible de répondre ici à toutes vos interrogations puisqu’il existe de grandes variations individuelles. N’hésitez pas à questionner votre chirurgien sur tout point qui demeurerait obscur.

BlépharoplastieCicatrisation

Galeries

A qui s’adresse la Blépharoplastie

Une chirurgie des paupières peut améliorer votre apparence et votre confiance en vous, mais elle ne va pas nécessairement transformer votre apparence ou modifier le comportement de votre entourage à votre égard. Avant de décider de vous faire opérer, réfléchissez soigneusement à ce que vous attendez de ce geste et discutez-en avec votre chirurgien.

Les candidats pour une chirurgie des paupières sont des femmes ou des hommes en bonne santé, dotés d’un bon équilibre psychologique et parfaitement informés de ce qu’ils peuvent attendre de l’intervention. Il n’existe pas d’âge précis pour se faire opérer des paupières, en général à partir de 35 ans ou parfois plus tôt lorsqu’il existe une disgrâce familiale. Cette opération ne modifie pas la position ou la forme des sourcils mais uniquement la peau entourant le globe oculaire.

Risques & incertitudes

Votre chirurgie des paupières doit être confiée à un chirurgien plasticien qualifié. Cependant, il y a toujours une possibilité de complication tels qu’infection ou hématome. Vous pouvez réduire ce risque au maximum en suivant scrupuleusement les instructions de votre chirurgien avant et après l’intervention. D’autres complications mineures et passagères telles qu’une vision un peu trouble pendant quelques jours, un gonflement temporaire au coin des yeux, une petite asymétrie des cicatrices peuvent survenir. Après l’opération, certains patients ont du mal à fermer les yeux; cet état est habituellement transitoire. Une autre complication très rare est l’ectropion, c’est à dire le retournement de la paupière inférieure. Votre chirurgien peut par expérience détecter les patients sujets à ce type de complication et adapter son geste opératoire.

Très rarement une deuxième opération est nécessaire pour corriger l’ectropion ou une anomalie de position des paupières. Les complications sont rares, souvent mineures et transitoires. Elles peuvent être plus rarement majeures et définitives avec comme conséquences de graves séquelles. Une cécité irréversible représente une complication grave et exceptionnelle dont la fréquence est évaluée à 0,04%. Une vision double (diplopie) peut apparaître très rarement, la récupération spontanée est habituelle. Une irritation de la cornée (kérato-conjonctivite) est un risque causé par une sécheresse oculaire préexistante; un traitement par collyres et parfois occlusion des paupières permet en général la guérison.

Le larmoiement est fréquent. En effet, la paupière qui est un peu raide après l’opération va laisser couler des larmes sur les joues. Un gonflement de la conjonctive, appelée chémosis, peut parfois apparaître après l’intervention. Ce gonflement est une réaction en rapport avec l’importance du geste chirurgical effectué surtout si les paupières sont lourdes et l’œil proéminent. Ce chémosis va nécessiter des soins locaux, il régresse en 2 à 16 semaines.

Les anomalies cicatricielles (cicatrisation normale) comportent des petits kystes qui disparaissent en 3 mois , des granulomes (épaississement de la cicatrice) qui nécessitent des infiltrations de cortisone. Les cicatrices hypertrophiques surviennent principalement chez les sujets orientaux et à peau pigmentée (cicatrisation pathologique). La sur-correction doit être évitée au maximum, c’est pourquoi la sous-correction est une « complication » qui n’est pas rare. Bien que décevante sur le plan esthétique elle a l’avantage de pouvoir être aisément corrigée. Les troubles de la pigmentation sont la plupart du temps pré existants à la blépharoplastie. Dans certains cas, ces pigmentations pré existantes sont aggravées par l’opération.

Premier contact

La première consultation avec votre chirurgien est très importante. Le chirurgien a besoin de connaître vos antécédents et traitements. Informez le de toute allergie, de votre mode de vie (tabac).

Votre vision doit être systématiquement contrôlée par un ophtalmologiste auprès duquel votre chirurgien plasticien demande une consultation préopératoire. Vous discuterez avec votre chirurgien de vos souhaits et de votre attente quand au résultat de cette intervention. Il faut choisir d’opérer deux ou quatre paupières en fonction des besoins de votre visage.

Votre chirurgien vous explique simplement et clairement la technique opératoire et l’anesthésie requise pour cette intervention ainsi que son coût (la chirurgie esthétique n’est pas prise en charge par la sécurité sociale).

Parfois un collyre peut vous être prescrit, en particulier lorsque vous avez l’impression de sécheresse oculaire.

L'intervention

Votre chirurgien vous conseille certaines règles à suivre avant l’opération, en particulier sur votre alimentation, boissons, cigarettes, ou la prise de certains médicaments. En suivant ses instructions, vous contribuez à des suites opératoires simples.

Prévoyez de vous faire conduire et ramener à votre domicile le jour de l’opération; si besoin, organisez-vous pour alléger vos tâches domestiques pendant quelques jours après la chirurgie.

L’intervention est effectuée en milieu chirurgical, généralement en ambulatoire (hospitalisation d’une journée ou d’une nuit). Elle se déroule sous anesthésie locale ou générale, et dure entre 45 mn et 1 h 30. Classiquement le chirurgien pratique les incisions dans des plis naturels de la peau au niveau des paupières supérieures et juste sous les cils pour les paupières inférieures; à ce niveau l’incision peut se poursuivre en dehors au niveau des rides de la pattes d’oie. Le chirurgien résèque de la graisse et souvent de la peau et du muscle orbiculaire.

L’incision est ensuite fermée à l’aide d’un fil très fin. Dans certains cas uniquement (patients jeunes, peau élastique), on peut se passer d’incisions cutanées et passer par l’intérieur de la paupière au niveau de la conjonctive. Certains patients présentant des paupières très lourdes avec des paupières très lâches requièrent des gestes complexes entraînant des durées opératoires majorées (2 h à 2 h 30).

Situation des incisions :

 Situation de l'incision des paupièresSituation de l'incision des paupières, Montpellier

Après l'intervention

Si vous restez hospitalisé(e) le chirurgien place un pansement sur chaque œil pendant quelques heures. Vous pouvez vous procurer des lunettes réfrigérantes pour réduire l’œdème et les ecchymoses elles sont en vente en pharmacie.

Immédiatement après l'intervention vos paupières sont tuméfiées, rarement le fonctionnement de certains muscles des yeux et/ou des paupières peut-être perturbé par l'injection de l'anesthésique local avec une asymétrie de hauteur de la fente palpébrale, voire même une vision dédoublée. Ces situations très rares disparaissent en 2 à 4 heures avec la résorption du produit.

Vous ressentirez une difficulté pour fermer vos paupières car le gonflement empêche leur fermeture normale. L'inocclusion palpébrale de 2 à 3 mm dure environ 3 à 4 jours. Certains patients à la production de larmes insuffisante peuvent ressentir une gêne avec la sensation d'avoir du sable dans les yeux. Dans ce cas il faut avoir recours à des larmes artificielles durant un certain temps afin de bien protéger la cornée n'hésitez pas à contacter votre chirurgien en cas de besoin.

Vos paupières vous sembleront tendues et endolories à mesure que l’effet de l’anesthésie se dissipera, mais la douleur et l’inconfort sont contrôlés par les antalgiques qui vous seront prescrits. Lorsque vous êtes chez vous il est normal que des bleus apparaissent. Les douleurs vont diminuer progressivement. Cependant n’hésitez pas à contacter votre chirurgien si vous ressentez une douleur brutale et si vos paupières gonflent et deviennent dures au point de ne plus pouvoir ouvrir les yeux.

Votre chirurgien vous donne pour consigne de dormir avec la tête surélevée pendant quelques jours et d’appliquer des compresses froides pour réduire l’œdème et les ecchymoses. L’importance de ce phénomène est variable selon les personnes; il atteint son maximum la première semaine et régresse en deux à trois semaines. Vous devrez vous nettoyer régulièrement les yeux et les incisions.

Les points sont ôtés à partir du 4ème ou 8ème jour, progressivement vos paupières vont dégonfler et vous vous sentirez beaucoup mieux.

Retour à la normale

Vous devez être à même de lire ou regardez la télévision après deux ou trois jours. Le travail à l'écran d'ordinateur reste pénible durant 8 jours. Cependant, vous ne pouvez pas portez de lentilles de contact avant deux semaines minimum, délai après lequel leur port peut s’avérer encore inconfortable.

La plupart des opérés se sentent prêts pour sortir en public (et retourner au travail) après 8 à 10 jours. Selon vos facultés de cicatrisation et avec l’accord de votre chirurgien vous pourrez vous maquiller à nouveau pour cacher les ecchymoses résiduelles.

Vos yeux peuvent encore être sensibles à la lumière forte, au vent et autres agents irritants pendant quelques semaines. Le port de lunettes de soleil et l’usage d’écran solaire est recommandé.

Votre chirurgien vous conseille de réduire votre activité physique au maximum pendant 3 à 5 jours et tout effort intense pendant 3 semaines; Cette réduction d’activité vise à éviter toute augmentation de votre pression artérielle susceptible de favoriser un hématome. Il est également conseillé d’éviter l’alcool responsable d’une rétention de liquides (gonflement).

La plupart du temps il existe une boursouflure aux extrémités des cicatrices qui va régresser avec les massages que vous conseillera de faire votre chirurgien.

Afin d’assouplir les cicatrices, notamment au coin des yeux, des massages que vous ferez vous même, sont indispensables. Votre chirurgien vous en expliquera les modalités. Vous devrez protéger vos yeux du soleil (lunettes teintées, écran solaire).

Votre nouvelle apparence

La cicatrisation est un processus graduel et les cicatrices peuvent rester un peu roses pendant quelques mois avant de devenir presque invisible.

L’effet positif de l’intervention sur vos paupières (un regard plus jeune et vif) peut être apprécié très tôt cependant il est habituel de devoir patienter 3 à 6 mois pour obtenir des paupières souples ayant repris un aspect naturel. Pour la plupart des patients, les résultats sont prolongés.

Vous pouvez en savoir plus en cliquant ici vous serez dirigé(e) sur le site de la société française de chirurgie plastique. Pour revenir sur notre site pensez à utiliser la flèche retour de votre navigateur internet.

Chirurgie des paupières supérieures AVANT opération

Chirurgie des paupières supérieures avant l'opération (à gauche) et après l'opération (à droite)

Chirurgie des paupières supérieures et inférieures AVANT opérationChirurgie des paupières supérieures et inférieures APRES opération

Chirurgie des paupières supérieures et inférieures avant l'opération (à gauche) et après l'opération (à droite)

 Avant blépharoplastie à MontpellierAprès blépharoplastie à Montpellier

 Voici l'exemple d'un homme avant l'opération (à gauche) et 15 jours après l'opération des paupières inférieures (à droite)

 


Bibliographie

Paptipa, M. The evaluation and management of lower eyelid retraction following cosmetic surgery. Plast. Reconstr. Surg. 106: 438, 2000.

Rohrich, R. J., Coberly, D. M., Fagien, S., and Stuzin, J. M. Current concepts in aesthetic upper blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 113: 32e, 2004.

Carraway, J. H., and Mellow, C. G. The prevention and treatment of lower lid ectropion following blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 85: 971, 1990.

Barton, F. E., Ha, R., and Awada, M. Fat extrusion and septal reset in patients with the tear trough triad: A critical appraisal. Plast. Reconstr. Surg. 113: 2115, 2004.

Baker, T. J., Gordon, H. L., and Mosienko, P. Upper lid blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 68: 692, 1976.

Hudson, D. A. A paradigm shift for plastic surgeons: No longer focusing on excising skin excess. Plast. Reconstr. Surg. 106: 497, 2000.

Zarem, H. A., and Resnick, J. I. Expanded applications for transconjunctival lower lid blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 103: 1041, 1999.

Goldberg, R. A. Transconjunctival orbital fat repositioning: Transposition of orbital fat pedicles into a subperiosteal pocket. Plast. Reconstr. Surg. 105: 743, 2000.

Klatsky, S. A., and Manson, P. N. Separate skin and muscle flaps in lower-lid blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 67: 151, 1981.

Hamra, S. T. Arcus marginalis release and orbital fat preservation in midface rejuvenation. Plast. Reconstr. Surg. 96: 354, 1995.

McCord, C. D., Jr., Codner, M. A., and Hester, T. R. Redraping the inferior orbicularis arc. Plast. Reconstr. Surg. 102: 2471, 1998.

Fagien, S. Algorithm for canthoplasty: The lateral retinacular suspension. A simplified suture canthopexy. Plast. Reconstr. Surg. 103: 2042, 1999.

Jelks, G. W., Glat, P. M., Jelks, E. B., and Longaker, M. T. The inferior retinacular lateral canthoplasty: A new technique. Plast. Reconstr. Surg. 100: 1262, 1997.

Wolfe, S. A., and Baird, W. L. The subcutaneous forehead lift. Plast. Reconstr. Surg. 83: 251, 1989.

Wolfort, F. G., Vaughan, T. E., Wolfort, S. F., et al. Retrobulbar hematoma and blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 104: 2154, 1999.

Callahan, M. A. Prevention of blindness after blepharoplasty. Ophthalmology 90: 1047, 1983.

McCord, C. D. The correction of lower lid malposition following lower lid blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 103: 1037, 1999.

Rees, T. D., and La Trenta, G. S. The role of the Schirmer's test and orbital morphology in predicting dry-eye syndrome after blepharoplasty. Plast. Reconstr. Surg. 82: 619, 1988.

NotePaupières5.005basée sur2visiteurs
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Informations pratiques
Adresse
1ter Avenue du Pont Juvénal
34000 Montpellier
Horaires
Lundi - 8h00 à 17h00
Mardi - 8h00 à 17h00
Mercredi - Fermé
Jeudi - 8h00 à 17h00
Vendredi - 8h00 à 16h00
Ouvert tous les premiers samedis du mois de 9h à 12h
Retourner à l'accueil
Contacter le cabinet

Dr. Martinetto, membre des sociétés savantes
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
Union Européenne des Médecins Spécialistes
Conseil national de l'ordre des médecins
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
American Society of Plastic Surgeons